Van Meenen : du parking à la place

Saint-Gilles va se doter prochainement d’une véritable place communale. Le parking à ciel ouvert de la Place Van Meenen ne sera plus qu’une relique appartenant à un passé où Bruxelles était défigurée par les voitures. Je suis très heureuse de porter un projet soucieux de toutes et tous :

  • 1°/ Un projet où la fonction économique et commerciale est préservée puisque brocantes et marchés sont évidemment maintenus et mieux valorisés.
  • 2°/ Un projet pour chacune et chacun : attentif aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées et à la mixité des genres.
  • 3°/ Un projet branché sur la mobilité de demain mais aussi d’aujourd’hui puisque 67% des personnes qui se rendent à l’hôtel de ville n’utilisent pas de voitures et que plus de deux tiers des ménages saint-gillois n’en possèdent pas.
  • 4°/ Un projet qui n’oublie pas que le climat passe aussi par des villes moins minérales et plus vertes avec une attention particulière pour la végétalisation et la thématique de l’eau.
  • 5°/ Un projet qui met encore mieux en valeur notre superbe patrimoine historique qui mérite mieux que de servir de faire-valoir à un parking.
  • 6°/ Un projet qui fera place à la participationBref, un vrai projet d’espace public ! On est impatient de découvrir les projets qui seront retenus. L’appel aux équipes multidisciplinaires est désormais lancé (cf. site de Perspectives).

Prenez le bus !

Inauguration de la ligne de bus 52 de la STIB qui relie le centre de Forest à la gare centrale et reprend à partir de ce 1er septembre une partie du trajet du bus 48 sur Saint-Gilles entre place de Rochefort et Porte de Hal. La ligne 48 quant à elle desservira désormais la gare du Midi. Une augmentation de l’offre de transports en commun qui permettra à nos voisins forestois de relier plus rapidement le centre ville. Bruxelles bouge et ça se voit ! #BruxellesChange

Des rues rendues aux habitants cet été

Les vacances sont l’occasion de profiter de la ville autrement. Quand on ferme temporairement à la circulation, ça permet de redistribuer l’espace public, ça donne des endroits colorés pour se rencontrer, discuter, jouer et se reposer en toute liberté. L’espace public est un enjeu essentiel pour les Saint-Gillois qui n’ont ni jardin ni terrasse. Plusieurs initiatives saint-gilloises ont ainsi été sélectionnées et soutenues dans le cadre des appels à projets « Bruxelles en vacances » organisés par Bruxelles Mobilité et «Staycation» de la VGC ou encore dans le cadre des « rues aux jeux » initiées par la commune. Et cet été tout comme l’an passé, Park Poetik est venu ajouter son petit brin de folie, avec un programme détonnant, un peu partout à Saint-Gilles et Forest. Merci à tou.te.s les habitant.e.s pour l’immense boulot et le temps fourni pendant toutes ces journées, et ce, malgré une météo parfois capricieuse. Et d’ores et déjà r-v l’année prochaine !

De nouvelles rues cyclables et une zone de rencontre

Les logos et marquages au sol viennent d’être posés rue de Danemark et tout le long de la rue Saint-Bernard. Des arceaux vélos sont venus également compléter l’installation. Les déplacements à vélos seront ainsi plus sécurisés et confortables dans ces nouvelles rues cyclables où, pour rappel, les voitures ne peuvent pas dépasser les cyclistes.Une signalétique «zone de rencontre» a en outre été placée rue César de Paepe : la vitesse y est limitée à 20km/h et les piétons y sont prioritaires.

Oui à l’encadrement du coliving

Le coliving, oui, mais plus n’importe comment ! Les communes de Bxl-Ville, Ixelles et St-Gilles étant les communes les plus visées par le coliving (colocation de luxe gérée par des sociétés privées, à Saint-Gilles, on est à plus de 23 immeubles pour 233 chambres) avec mes collègues échevin.e.s de l’Urbanisme, Ans Persoons et Yves Rouyet, nous avons travaillé ensemble à un certain nombre de recommandations (lignes de conduite) afin d’encadrer ce nouveau phénomène, en attendant, on l’espère la réforme du règlement régional d’urbanisme, très attendue sur le sujet. »En plein essor dans la capitale, le « coliving » ou « cohousing » se décline en centaines de petites annonces en ligne. A ne pas confondre avec celui de la colocation qui n’est pas visée ici, ce secteur propose généralement, outre un espace commun, des chambres à louer assorties de nombreux services comme le ménage, la maintenance ou encore, le petit-déjeuner. Aux commandes bien souvent, des sociétés privées qui transforment un bâti existant pour y proposer ces logements, petits, mais haut de gamme et où le loyer tombe rarement sous la barre des 700 euros par mois. Un secteur florissant donc d’autant qu’il n’existe pas de réglementation particulière pour encadrer le coliving. De quoi placer les gestionnaires publics dans un certain embarras.  » Yves Rouyet et Ans Persoons. Explications dans l’article ci-dessous :

https://plus.lesoir.be/379628/article/2021-06-21/bruxelles-trois-communes-ouvrent-la-porte-lencadrement-du-coliving

Visite guidée féministe de Saint-Gilles

Visite guidée féministe de Saint-Gilles avec une guide de choix, Apolline Vranken de la plateforme L’architecture qui dégenre. Une collaboration avec l’échevinat de l’égalité des chances et des droits des femmes. Plein de chouettes anecdotes au rendez-vous comme celle que j’ignorais : la création du mouvement MLF belge au… Verschueren !

C’est l’Union qui sourit…

Après un mois consacré au foot féminin avec l’expo « What the foot ?! » dans les espaces publics saint-gillois, retour aux boys de l’Union saint-gilloise que nous n’avions pas encore pu célébrer depuis leur montée historique en D1 après 48 ans d’attente !! Une cérémonie pour les joueurs et leur entraîneur, mais aussi les supportrices et supporters de l’Union qui ont aussi fait la réputation du club tant pour leur fair-play que pour leur ouverture et leur engagement antifasciste. Comme le soulignait dans son discours la bourgmestre de Forest, Mariam Elhamidine, l’engagement du Club dans la lutte contre les discriminations et dans la volonté de rendre ce sport accessible à toutes et tous est remarquable (notamment via la création d’équipes féminines et le wandelvoetbal). Allez l’Union qui sourit !

Maille « ParviS », donnez votre avis !

Phase 2 du Contrat local de Mobilité «ParviS»Les communes de Forest et Saint-Gilles et Bruxelles Mobilité vous invitent à donner votre avis et découvrir les différentes possibilités pour le nouveau plan de circulation.Après une enquête en ligne (phase 1) à laquelle près de 800 personnes ont répondu, une analyse approfondie du trafic et une cartographie des différents plans et projets prévus pour la maille « ParviS », vous êtes maintenant invité à donner votre avis sur les différentes options envisagées lors d’un des 4 ateliers:

  • 17/6 à 19h30 à Forest (à l’école La Preuve par 9)
  • 21/6 à 19h30 (en ligne via Zoom)
  • 29/6 à 14h (en ligne via Zoom) et à 19h30 à Saint-Gilles (à la Maison du Peuple)

Inscrivez-vous avant le 14 juin via ce lien: La Maille « ParviS » – scénarios plan de circulation / De Maas « VoorpleinEN » – scenario’s circulatieplan

Le nombre de places par atelier est limité à 50 personnes.Pas disponible? La séance en ligne sera enregistrée et publiée sur notre site Internet.Vos remarques sont les bienvenues jusqu’au 11 juillet prochain. Nous examinerons ensemble l’impact des différents plans de circulation (forces et faiblesses) et l’amélioration des espaces publics. Sur base de ces résultats, un scénario définitif sera élaboré (phase 3 + participation).Plus d’infos sur la maille et le diagnostic rendu en phase 1 sur le site de la commune, onglet mobilité.

Vollenbike parade

Clôture en musique et à vélo du Vollenbike ce 26 mai. Et grande première : accompagné.e.s de la police à vélo, merci à eux et au service Développement durable pour l’organisation ! #Vollenbikeparade

What the foot ?!

Plusieurs semaines qu’on la prépare cette expo photos du collectif Huma et on est très heureux.ses de vous la présenter dès ce 12 mai dans 6 lieux saint-gillois et en plein air.

Qui pense encore que le foot n’est pas un sport de filles ? Qu’une femme n’a rien à faire dans les gradins d’un stade ?La Coupe du monde féminine de football, organisée en France en 2019, a suscité un engouement inédit et révélé l’équipe de foot belge des Red Flames. Si le sport demeure un lieu d’inégalités entre les sexes, les clubs féminins sont devenus des lieux d’autonomisation et le ballon rond un objet de dépassement de soi.L’expo « What the foot ?! » nous donne l’occasion d’explorer le rapport des femmes au foot comme vecteur d’empowerment, de développement personnel et d’égalité, à travers une série de reportages aux quatre coins du monde, de la Belgique à l’Inde en passant par la Palestine, le Bénin, ou le Mexique. Un hommage à celles qui prennent la société à contre-pied, dribblent les préjugés et mettent les conventions hors-jeu.Une exposition du Collectif Huma, (www.collectifhuma.com) avec les photographes Johanna de Tessières, Virginie Nguyen Hoang, Fréderic Pauwels et les textes des journalistes Laure Derenne, Aurelie Moreau, Valentine Van Vyve & Sabine Verhest.

🗓

Dates : du 12 mai au 13 juin

👉🏽

Lieux : place Bethléem, place Morichar, petit Parvis, parc Pierre Paulus, place Maurice Van Meenen, square Jacques FranckÉvénements connexes :

✅
⚽️

12/5 de 13h à 17h, place Morichar : Initiations Place au foot féminin, présentation de l’équipe féminine «UNION GIRLS» de la Royale Union Academy, organisé par le service des Sports en partenariat avec l’Ecole des Jeunes de la Royale Union Saint-Gilloise

✅
🎞

06/06 : projection du documentaire « Les joueuses # Paslàpourdanser » au Centre culturel Jacques Franck suivie d’un débat sur la place des filles dans le foot.Une initiative de la commune de St-Gilles – Les échevinats de l’Égalité des chances et des Droits des Femmes, de la Culture Fr et Nl et des Sports, avec le soutien de Bruxelles Pouvoirs locaux.